Sandrine Lescourant

    Sandrine Lescourant dit Mufasa née en 1986 à Drancy entre dans la danse dès son jeune âge par le conservatoire d’Aulnay-sous-Bois ou elle découvrira le classique, se dirige ensuite vers Antibes auprès de Angelo Monaco qui l’invitera à découvrir la danse comme un langage à travers sa manière d’enseigner le modern Jazz, et enfin dans les rues de Nice avec Ali MBaye en danse africaine.

    En 2007 alors diplomée d’une licence Administration Economique et sociale et d’un BTS en Communication, c’est la danse hip hop qui convint Sandrine de débuter un travail d’autodidacte au cours duquel elle mélange les techniques.

    Elle aborde le travail de création avec Mickael Six (B-gaïa 2008), et enrichit son expérience auprès de plusieurs chorégraphes et metteurs en scène aux univers variés tels que Thierry Surace (Le songe d’une nuit d’été), de retour à Paris elle collabore avec Pierre Rigal (Standards), Sébastien Lefrançois (Enveloppes timbrées), Anthony Egéa (Bliss) et dernièrement Amala Dianor dans la pièce De(s)génération.

    En parallèle, l’esprit de l’underground borde son chemin ; Son approche de la danse hip hop la conduit sur les scènes françaises puis internationales des battles.  Elle est amenée à diriger des ateliers autour de l’improvisation en danse hip-hop en France puis à l’étranger.

    C’est en 2015, que Sandrine fonde la Cie Kilaï. et propose sa première création chorégraphique « Parasite » qui précédera   » Icône  » en 2016.