Grégoire Korganow

Réalisateur

Artiste engagé, Grégoire Korganow est un photographe invité dans des lieux prestigieux en France et à l’international, soutenu par des institutions culturelles et des fondations. Il est notamment identifié pour sa série Père et fils ou son travail au long cours sur les prisons françaises, exposés (entre autres) en 2015, à la Maison Européenne de la photographie à Paris et prochainement au Festival d’Avingon (Proche, 2021). Ses travaux résultent d’un processus de dépouillement et d’utopie, à la recherche d’une vérité indicible ou d’une intimité enfouie. Son regard sur le corps, territoire sensible dont il révèle d’infimes mouvements contraires : tensions et relâchement, contrainte et liberté, puissance et fragilité, présence et disparition…, l’amène à s’intéresser à la danse. Ainsi, depuis 2013, le photographe engage un dialogue artistique continu avec les interprètes. Pour lui, le corps savant des danseurs livre une sismographie du réel, une sorte de paysage intérieur qui offre un condensé des sensations disparates, ambivalentes, mouvantes qui nous traversent tous, ici et maintenant. En 2014, il signe Sortie de scène à Montpellier Danse, une série de portraits des interprètes des plus grandes compagnies du monde, immobiles, juste après le spectacle. En 2020, Chaillot-Théâtre National de la Danse l’invite à créer la série photographique L’instant d’avant. Depuis 2013, Grégoire Korganow signe plusieurs films de danse dont Un temps de rêve, sélectionné au festival OVNI en 2016 ou L’invitation, sélectionné au Festival européen du film court de Nice en 2018 et Les Voyageurs, sélectionné au FIDH de Genève en 2019. En 2021, il s’associe au chorégraphe Amala Dianor avec lequel il signe la collection de court-métrages de création CinéDanse.