Awir Leon

    Awir Leon est un auteur-chanteur-compositeur et danseur résidant à Amsterdam.

    Originaire du Nord de la France, il débute en 2005 un parcours de danseur pour les chorégraphes Cyril Viallon, Marie-Claude Pietragalla, et Emanuel Gat jusqu’en 2016.

    En 2010, il se lance dans l’aventure musicale en co-produisant un premier EP avec Joachim Souhab. Il donne ainsi naissance au collectif Jayfly, aujourd’hui composé d’une quinzaine d’artistes, puis fonde le groupe UNNO en accueillant Abraham Diallo. Deux EPs sortent en indépendant qui séduiront l’oreille du label Nowadays Records. C’est avec ce dernier qu’ils signeront la sortie d’ As We Land, leur troisième EP paru en 2015, ainsi que leur premier album AMAAI fin 2017.

    En parallèle d’UNNO, Awir Leon développe sa propre expérimentation musicale en tant que producteur-compositeur, qui se concrétisera sur deux EPs : « The Red Hat Path » (2012) et « 1056 » (2013).

    En 2014, il inclut pour la première fois sa voix dans une composition solo, sur un opus de 6 titres intitulé MMFT  (Metal Monkey Fire Tiger).

    GIANTS, album de 10 titres sorti en octobre 2016, est l’aboutissement de sa recherche instrumentale tout d’abord, entre composition organique et production électronique, mais également vocale. Ce projet marquera l’occasion d’une cinquantaine de dates de scène live à travers l’Europe.

    Awir Leon travaille actuellement sur son deuxième album solo, prévu pour le printemps 2019.

    En parallèle, il confirme son travail de compositeur à travers la création de musiques originales pour des pièces chorégraphiques telles que Eating Spirit de Pansun Kim, Six Years Later  de Roy Assaf, Man Rec, De(s)générations,  Quelque part au milieu de l’infini  et Trait d’Union d’Amala Dianor, ainsi que FACT et Wildcats pour la Cie Black Sheep.

    En juin 2016, il co-signe également la pièce SUNNY en collaboration avec le chorégraphe Emanuel Gat, et joue la musique live sur scène avec les danseurs.

    Sa dernière création musicale accompagnera la pièce pour neuf danseurs classiques et contemporains The Falling Stardust d’Amala Dianor, qui verra le jour le 16 janvier 2019.